48 %*
des enquêté•e•s ont été victimes d’abus sexuel. (51 % musique, 53 % théâtre et 29 % danse)
2 %
des victimes d’abus sexuel ont porté plainte
39 %
des victimes d’abus sexuel ont gardé le silence, n’en parlant ni à leurs proches, ni à leurs collègues
*Sondage publié le 24 Novembre 2017 par le magazine Arts Professionnal reprenant plusieurs enquêtes menées en Grande-Bretagne.

Le contexte

Face à l’ampleur des violences sexistes et sexuelles dans les métiers des arts et de la culture, nous souhaitions impulser des actions concrètes : un cycle d’atelier d’autodéfense féministe et des permanences d’information, d’écoute et d’orientation.

La première étape a été de faire remonter les besoins des professionnel•le•s des arts et de la culture. En 2017, nous avons transmis un questionnaire à l’ensemble de nos réseaux. Il en est ressorti la nécessité de créer des espaces collectifs pour prévenir les violences de genre et d’accompagner individuellement les personnes qui vivent des violences au travail.
A travers ces deux actions, nous souhaitons créer des espaces pour renforcer la prise de conscience face aux inégalités de genre, partager des outils et des stratégies pour réagir, créer de nouveaux réseaux de solidarité et d’entraide mais aussi renforcer le soutien et l’écoute des personnes qui vivent des violences.
Le projet Allié•e•s est né de ça : la nécessité de proposer une réponse politique et féministe pour lutter contre l’isolement des victimes, sortir de la culpabilisation individuelle et replacer la responsabilité des agressions là où elle doit être : du côté des agresseur•e•s et et non du côté des victimes.

Le mouvement HF

Le projet Allié•e•s est porté par le Mouvement HF Occitanie – Toulouse. Cette association créée en 2012 est résolument tournée vers des réflexions de fond sur les questions d’égalité dans les arts et la culture. Dirigée collégialement, elle s’inscrit dans une perspective féministe, militante et intersectionnelle. Ses actions sont traversées par l’éducation populaire, la mise en visibilité des professionnel•les des arts et de la culture et leur empowerment afin que tous et toutes puissent évoluer dans un secteur et une société plus égalitaire.

Les partenaires

Le projet Allié•e•s – vu son envergure – ne pouvait s’envisager qu’en co-construction et en collaboration. Par chance, Le Mouvement HF est très bien entouré !

Il nous fallait bien entendu le soutien de structures ancrées dans le milieu culturel, afin que le projet puisse se développer au plus proche des réalités de terrain. Nous pouvons donc compter sur plusieurs structures culturelles toulousaines qui avaient déjà engagé une réflexion sur l’égalité dans leurs structures et qui, avec Allié•e•s, poursuivent leurs implications.
Ainsi, le Théâtre du Grand Rond, l’Espace Culturel Bonnefoy, le Théâtre du Pont Neuf, Le Kiwi de Ramonville et l’Association Arlésie à Daumazan ont répondu présentes pour accueillir les premiers ateliers et se faire écho du projet dans leurs supports de communication.

Nous travaillons en lien très étroit pour la réalisation de ces ateliers avec deux associations emblématiques sur les champs de l’égalité à Toulouse.

 

L’association La Petite : laboratoire d’innovation sociale et artistique, qui propose activisme créatif et actions positives pour l’égalité des genres.

 

Faire Face : association de prévention des violences contre les femmes qui organise des ateliers et stages d’autodéfense afin de favoriser et d’encourager la liberté, la confiance en soi et l’autonomie des femmes.

 

Nous sommes également accompagné•e•s de personnes « expertes » dans leur domaine, qui viennent renforcer l’équipe du projet : le Docteur Kyn Yoram Krakowsky, docteur en psychologie et formateur, de l’Association pour le Soin Queer et Féministe, qui collabore sur le montage des formations des écoutantes et Sara Khoury, avocate, intervenante formation, qui nous propose son expertise sur les volets de conseil juridique du projet.